Fr

Alexandre Rodtchenko

1891-1956

Biography

Alexandre Mikhaïlovitch Rodtchenko, est né le 23 novembre 1891, à Saint-Pétersbourg et est mort le 3 décembre 1956, à Moscou. C’est un artiste russe à la fois peintre, sculpteur, photographe et designer.

Il est l’un des fondateurs du constructivisme russe et a beaucoup influencé le design russe et la photographie par ses travaux.

Son père, Mikhaïl Mikhaïlovitch est accessoiriste et décorateur d’un petit théâtre, et sa mère, Olga Evdokimovna, blanchisseuse. À la mort de son père, en 1907, sa famille s’installe à Kazan.

Entre 1910 et 1914, il est élève de Nicolaï Fechin à l’École d’art de Kazan, où il rencontre sa future femme, Varvara Stepanova. À la fin de ses études, il s’installe à Moscou où il s’inscrit à l’École d’arts appliqués Stroganoff, qu’il quitte rapidement. Il travaille seul et réalise en 1915 ses premières compositions géométriques en noir et blanc, dessinées au compas et à la règle. Par l’intermédiaire de l’architecte Viktor Vesnine, il rencontre Tatline et expose ses œuvres dans l’exposition collective « Magasin » en 1916, aux côtés, notamment, des peintres Lioubov Popova, Alexandra Exter et Ivan Klioune. Il poursuit ses recherches autour de la peinture abstraite et se rapproche des peintres les plus novateurs de l’époque.

En 1917, il dessine pour le Café pittoresque des projets de lampes, l’occasion pour lui d’appliquer ses recherches à des objets du quotidien. Il commence à créer des constructions spatiales et des projets d’architecture (kiosque à journaux, édifices, etc.).

À partir de cette époque, où il fonde avec d’autres le Syndicat des artistes peintres dans la fédération la plus avant-gardiste, dite « de gauche », il fera partie de nombreux instituts officiels et enseignera, comme la plupart des artistes d’avant-garde russe, dans les nouvelles d’écoles d’art créées à la Révolution (Proletkoult, Vkhoutemas), jusqu’à leur suppression par le pouvoir politique, inquiet des innovations de l’enseignement en 1930.

Il présente en 1919 ses toiles Noir sur noir pour répondre à la série des Blanc sur blanc de Malevitch. Il commence à réaliser des collages puis des photo-montages.

En 1921, il participe à plusieurs expositions. Lors de l’une d’elles, intitulée « 5×5=25 », il présente un triptyque de toiles monochromes comportant chacune une couleur primaire : Couleur rouge pure, Couleur jaune pure, Couleur bleue pure. À la suite de cette manifestation, il signe le manifeste productiviste dans lequel il s’engage à abandonner la peinture de chevalet au profit de la production d’objets usuels. En mars de la même année, le constructivisme naît formellement comme nouveau courant artistique, pour « faire des expériences concrètes dans la vie réelle », avec la création du Groupe des constructivistes au sein de l’Inkhouk (Institut de culture artistique), association particulière d’artistes, de critiques et de théoriciens.

Dès 1922, il réalise de nombreuses affiches politiques, affiches de films, affiches et objets publicitaires influencés par le constructivisme. Pour lui, il y a une « absolue nécessité à lier toute création à la production et à l’organisation même de la vie ».

En 1923, il commence à collaborer avec de nombreuses maisons d’édition pour des travaux de mise en page ; il réalise aussi les couvertures de la revue futuriste et constructiviste LEF, jusqu’en 1925 puis, plus tard, celles de Novy LEF, dirigées par Vladimir Maïakovski. C’est d’ailleurs l’année où débute sa collaboration avec le poète, pour lequel il illustrera son recueil Pro Eto, l’une de ses œuvres les plus connues.

À partir de 1924, il se consacre à la photographie où il poursuit ses expériences picturales, notamment en « découvrant de nouveaux points de vue et de nouveaux angles de cadrage » (communication parue dans la revue Novy LEF, en 1927). Il fait également de nombreux portraits.

En 1925, il monte le pavillon soviétique à l’Exposition internationale des arts décoratifs et industriels modernes de Paris et présente son projet de « club ouvrier ». Il travaille ensuite pour le cinéma et le théâtre en dessinant des meubles, des décors et des costumes.

En 1933, Rodtchenko est chargé d’aller photographier la construction du canal de la mer Blanche à la Baltique, pour le magazine SSSR na Stroïké (« l’URSS en construction ») et l’album Belomorstroï. De 1934 à 1939, Rodtchenko et Varvara Stepanova, son épouse, réalisent des albums photographiques tels que, en 1936, Le Cinéma en URSS illustré de photos et de photomontages , La Flotte aérienne soviétique, les Dix Ans de l’Ouzbékistan.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, il quitte Moscou avec sa femme quelques années pour se réfugier dans la région de Sperme, en compagnie d’autres artistes. Il travaille à des affiches sur le thème de la grande guerre patriotique.

Après guerre, Rodtchenko continue à publier des albums à la gloire de l’Union soviétique avec sa femme puis sa fille. Il expérimenta la photographie en couleurs. Il meurt le 3 décembre 1956, à Moscou, où il est enterré au nouveau cimetière Donskoï.

Sa collection privée est exposée au musée Pouchkine de Moscou.

Key ideas

More artists

Olga Rozanova
Olga Rozanova

1886-1918

Mikhail Larionov
Mikhail Larionov

1881-1964

Ilia Tchachnik
Ilia Tchachnik

1902-1929

Jean Pougny
Jean Pougny

1894-1956

Vladimir Tatline
Vladimir Tatline

1885-1953

Lioubov Popova
Lioubov Popova

1889-1924

El Lissitzky
El Lissitzky

1890-1941

Gustav Klucis
Gustav Klucis

1895-1938

Ivan Klioune
Ivan Klioune

1873-1943

Robert Falk
Robert Falk

1886-1958

Georges Annenkov
Georges Annenkov

1889-1974

ANDRÉ LANSKOY
ANDRÉ LANSKOY

1902-1976

MAXIM KANTOR
MAXIM KANTOR

1957-aujourd'hui

MICHEL COMTE
MICHEL COMTE

1954- à aujourd'hui

Nancy Vuylsteke de Laps
Nancy Vuylsteke de Laps

1967-aujourd'hui

Ulie Schwab
Ulie Schwab

1950-aujourd'hui

Igor Novikov
Igor Novikov

1961-aujourd'hui

DANIEL ORSON YBARRA
DANIEL ORSON YBARRA

1957-aujourd'hui

VINCENT LEMAITRE 
VINCENT LEMAITRE 

1969-aujourd'hui

CATHERINE ZOUBTCHENKO
CATHERINE ZOUBTCHENKO

1937- à aujourd'hui