Art 21 Gallery

4-6, Гранд-стрит, 1204 Женева, Швейцария
Т.: +41 22 732 63 88, Ф: +41 22 732 63 89
galerie@galerieart21.ch

PRÉSENTATION

La Galerie ART XXI

ARTISTES

Georges Annenkov
Alexandre Archipenko
Arman
Benatov
Salvador Dalí
Alexandra Exter
Natalia Gontcharova
Ivan Klioune
Gustav Klucis
Mikhail Larionov
El Lissitzky
Amedeo Modigliani
Nadiejda Oudaltsova
Lioubov Popova
Ivan Pougny
Auguste Renoir
Auguste Rodin
Alexandre Rodtchenko
Catherine Zoubtchenko
Olga Rozanova
Vladimir Tatline
Ilia Tchachnik
Michel Bassompierre
Nancy Vuylsteke de Laps
Eran Shakine
Michel Comte
Maxim Kantor

Lioubov Popova (1889-1924)
Art21

POPOVA (Lioubov Serguéïnevna), Ivanovskoïé 1889-Moscou 1924
Peintre, designer, décorateur de théâtre

En 1907-1908, premier apprentissage de la peinture dans les ateliers de S. Joukovski, de K. Youone et d’I. Doudine à Moscou. Ses œuvres de 1908 à 1912 dépassent le niveau des épigones du postimpressionnisme cézanien. La construction et les rapports colorés y sont d’une très grande fermeté. Les dessins de cette époque qui représentent des arbres schématisés montrent que déjà Lioubov Popova va à l’essentiel : sur la feuille de papier, les lignes évoluent librement, sans souci d’imiter la nature, dans un esprit organiciste proche de l’œuvre picturale de la poétesse Eléna Gouro.

En 1910, voyage en Italie ; en 1912 travaille dans l’atelier moscovite La Tour, avec Tatline, Barthe, Rogovine, Alexandre Vesnine ; en 1912-1913, fréquente les ateliers parisiens de Le Fauconnier et de Metzinger à La Palette, en même temps que ses compatriotes Véra Pestel et Nadiejda Oudaltsova. Revenue en Russie, elle travaille en étroite considération avec Tatline et Alexandre Vesnine. En 1914, voyage en Italie et en France, avant de participer à toutes les expositions majeures de l’avant-garde de 1915 à 1917 : Tramway V et 0,10, Le Valet de Carreau, Magasin.

Elle crée en 1916 une série de collages abstraits pour des broderies à l’intention des ateliers paysans ukrainiens de Verbivka. De 1920 à sa mort prématurée en 1924, elle est professeur aux Vkhoutémas (elle enseigne la « théorie de la couleur » à la Section de base). Parallèlement, elle fait partie de toutes les discussions de l’Inkhouk de 1920 à 1923, expose à 5 X 5 = 25 (elle publie à cette occasion son credo constructiviste dans le catalogue de l’exposition). De 1921 à 1924, elle donne un cours au théâtre de Meyerhold, sur l’« Analyse des éléments de la mise en forme des matériaux ». Ses constructions scéniques  pour Le Cocu magnifique (1922) et Terre cabrée (1923) restent des symboles du constructivisme russe soviétique. Dans le cadre de son travail de designer, elle a aussi créé un vêtement productiviste, la prozodiejda. A la fin 1923, elle se consacre, avec Varvara Stépanova, au design pour l’Usine nationale du textile.

Elle meurt de la scarlatine le 25 mai 1924.

Texte tiré de :
MARCADÉ J.-C., L’avant-garde russe, Paris, Flammarion, 1995, p. 436-437.